Recherche   Articles  Analyses  Calendrier    
 
 
GaïaPresse - Le portail de nouvelles sur l'environnement au Québec
AccueilLiensDevenir membreFaire un donPartenairesA propos de GaiaPresseAnnoncer sur ce siteContact
Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com
 
 
L'actualité
Ajouter un commentaire Lire les commentaires (0)
|


Emplois en péril chez Tembec et Produits Forestiers Résolu - La CAQ interpelle le gouvernement libéral sur la révision du régime forestier

02 février 2016

Le député de Groulx et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de forêts, Claude Surprenant, invite le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, à poser des gestes concrets afin de relancer l'industrie forestière du Québec, notamment au Saguenay Lac-Saint-Jean et en Abitibi-Témiscamingue, où de nouvelles pertes d'emplois affligent plus d'une centaine de familles. 

« La fermeture temporaire de Résolu à Saint-Thomas et la suspension d'une usine de Tembec à Senneterre sont des conséquences probantes du manque de considération du gouvernement libéral envers les gens qui œuvrent dans l'industrie forestière. Aujourd'hui, nous devons nous placer dans la peau des travailleurs qui viennent de perdre leurs emplois ainsi que dans celle de leurs familles », souligne le député. La Coalition Avenir Québec réitère sa demande de réviser le régime forestier et plus spécifiquement d'offrir une meilleure planification des opérations, sans quoi il nuit à la prévisibilité des entreprises et à la confiance de tout un secteur.

« Il est temps que les forêts privées et publiques collaborent afin que tout le secteur développe son plein potentiel économique. Les dossiers de Résolu et Tembec doivent être les premiers sur la pile du ministre Laurent Lessard. La foresterie demeure un secteur d'avenir et créateur de richesse. Un voyant rouge doit s'allumer dans les officines du bureau du ministre », ajoute M. Surprenant, qui croit que le gouvernement libéral doit mettre en place des paramètres permettant à l'industrie d'investir dans les projets de seconde transformation et de moderniser ses équipements de sciage qui constituent le début de la chaîne industrielle.

« Nous savions que le Parti libéral n'est pas le parti de l'économie. Nous savons aujourd'hui que le Parti libéral n'est pas le parti des régions. Des fermetures et suspensions comme celles à Saint-Thomas et Senneterre sont l'équivalent d'une importante entreprise à Montréal qui fermerait ses portes. Il y a urgence d'agir », conclut M. Surprenant.

 

Source : Gouvernement du Québec  


Page précédente

 
 

 

 

 
 

 

 

 
 
VISA MASTERCARD DESJARDINS

 

  À propos de GaiaPresse Accueil L'actualité Analyses Dossiers spéciaux Salle de presse Opinions Calendrier Multimédias Notre boutique Liens Partenaires Contact Annoncer sur ce site Devenir membre Faire un don Agriculture Aménagement du territoire Climat et atmosphère Comportements écoresponsables Conservation et aires protégées Développement durable Eau Énergie Forêts Gouvernance Matières résiduelles et dangereuses Mines Santé Transport